Présentation peuple – le Khalifat de l’Eden Smaragdin

Bonjour à tous,

Nous arrivons au bout de la présentation des différents peuples avec les érudits. Ce sont les habitants qui compose le Khalifat de l’Eden Smaragdin située au cœur du désert de la désolation du continent principal de Cosme.

Bonne découverte !

Le Khalifat de l’Eden Smaragdin – « les érudits »

Au cœur du désert de la désolation, se trouve un lieu sans nul autre pareil. Au milieu de tout ce sable, comme sortie d’une hallucination, se dresse l’Eden Smaragdin, une immense oasis et la citadelle des pierres.  Du pied de l’imposante muraille, il est aisé de contempler les différentes tours qui composent la cité du savoir : la perle, l’onyx, la rubis, l’émeraude, la saphir ou bien encore la centrale aigue-marine. Les tours, organisées en quartiers, regroupent les académies, savants et étudiants par affinité de recherches et de spécialités. Elles ont en commun une vision du monde basée sur l’aura et le développement du savoir. Le spectre d’études y est vaste, allant des techniques de soin et de purification, au développement de style de combat, à l’usage de la magie sous toutes ses formes ou bien encore à la création de talismans et d’objets animés.

La vie au sein du Khalifat est donc organisée autour du développement des connaissances. Que l’on soit natif ou venu de l’extérieur, il faut d’abord avoir été serviteur d’une tour avant de pouvoir en devenir compagnon et puis maître. Cette gradation marque la soumission et l’humilité de l’être qui ne sait pas, avant de pouvoir s’intéresser aux mystères qui dépassent chacun.  Dans un tel environnement, les jeux du pouvoir civil, militaire ou politique ont peu d’intérêts et présentent même une certaine forme d’insignifiance, voire de dédain pour les notables des tours chromatiques. Les novices, ayant moins de valeur au regard de leur engagement dans la connaissance, doivent payer leur apprentissage en exerçant un service civil, militaire ou agraire en parallèle de leurs études.

Depuis les premiers contacts établis avec les autres peuples, le Khalifat s’est toujours positionné en allié éclairé, dispensant au monde son savoir.  Ainsi, il n’est pas rare que des familles bourgeoises fassent appel aux érudits pour former leurs enfants. De même, quelques maîtres exercent une fonction de conseillers auprès de dirigeants étrangers. Avides des connaissances et des découvertes relatives aux autres habitants de Cosme, ils proposèrent en premier l’idée d’un Conseil réunissant des émissaires de chaque nation, vieux parent du Conseil de l’Hepta que nous connaissons aujourd’hui.

Leave a Reply